3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 17:25

DEMARRAGE DE LA TELE FUTURS MEDIAS


Les défis d’une télévision moderne

you bercy

La Télévision Futurs Médias (Tfm) qui a démarré le 1er septembre, aura plusieurs défis à relever. Face à ses concurrents déjà implantés dans le paysage médiatique national, la nouvelle télévision privée est surtout attendue dans sa programmation. 


« Cette page est dédiée particulièrement à tous les fans de Youssou Ndour et à tous ceux qui se battent pour la liberté d'expression au Sénégal et partout dans le monde. Vive la TFM !!! » Sur Facebook, on peut lire ces lignes écrites du temps de la bataille d’opinion lancée pendant des mois par le roi du mbalax, pour « arracher » une autorisation d’émettre au Gouvernement pour sa télévision privée, TFM. Trois lettres et du matériel technique dernière classe, entièrement numérique, des caméras de dernière génération, des studios high-tech, des serveurs ultramodernes... Voilà qui fait courir les visiteurs qui se sont bousculés depuis deux semaines dans les locaux de la nouvelle télévision située au quartier des Almadies.


Après la levée de tous les obstacles qui empêchaient la Télévision Futurs Médias d’émettre, une licence à été attribuée à son promoteur en mai dernier.  C’était suite à l’audience accordée par le président de la République à Youssou Ndour. Le chanteur avait au cours de cette rencontre apporté toutes les preuves sur le financement de sa chaîne de télévision. Ainsi, il est désormais clair que Tfm n’a pas été financée par des étrangers. Donc, tout est bien qui finit bien : la Télévision Futurs Médias a commencé à émettre le 1er septembre 2010. Et pour le démarrage des programmes, Youssou Ndour affirmait que des journalistes « capables » de la Radio Futurs Médias et du quotidien l’Observateur, entités de son groupe, seront utilisés pour qu’ils apportent « quelque chose » au programme de TFM. 

« On va utiliser toutes les ressources à notre portée pour répondre aux attentes des observateurs. Il suffit juste d’un aménagement concerté entre les directeurs de programme de la radio et de la télé » disait M. Ndour, il y a quelques jours dans un journal dakarois.
 


Face aux concurrents, quatre télévisions privées et une télévision publique, déjà bien implantés sur le territoire national et à l’étranger grâce aux satellites, l’équipe qui conduira les premiers pas de la Tfm aura plusieurs défis à relever. Grignoter sa part de l’audimat, de la publicité, et dans la qualité de ses programmes. Ceux-ci seront sans doute dominés par la Culture, comme annoncé déjà par son cahier de charge et la nature de la licence qui lui a été attribuée.

Partager cet article

Published by omardiouf
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : DAKAR CULTURES
  • DAKAR CULTURES
  • : musique africaine, mode, théâtre, littérature, danse, arts visuels, cinéma,etc.
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog